Affiner ma recherche

-

Type de recherche

-

Localisation

-

Budget

-

Surface

-

Autre

-

Créer une alerte

Quel type de bien recherchez-vous ?

Valider

Où voulez-vous construire ?

Valider

Quel est votre budget ?

Valider (100 annonces à découvrir)

Quelle surface pour votre futur terrain ?

Quelle surface pour votre future maison ?

Valider

Ajouter des critères de recherche

Valider

Construire sa maison :
quel modèle choisir ?
Vous souhaitez faire construire une maison neuve mais ne savez pas pour quel modèle opter ? Traditionnelles, contemporaines, en V ou en L… tout savoir sur les spécificités des différents types de maisons clef en main.

La maison traditionnelle : une habitation de caractère à moindre coût

Dotée d’un charme certain et entièrement personnalisable (maison 3 chambres, maison 5 chambres, baies vitrées, garage ou non…), la maison traditionnelle dispose de nombreux atouts. Premier avantage, les coûts de construction de ce type de pavillon sont, à surface égale, généralement moins élevés que ceux d’une maison moderne. Cette différence de prix permet au futur propriétaire de bénéficier, pour un budget équivalent, de prestations plus qualitatives (matériaux haut de gamme, domotique, etc.). Par ailleurs, la maison traditionnelle demande moins d’entretien qu’une habitation moderne et résiste mieux aux épreuves du temps (intempéries, humidité, affaissement de terrain, etc.).

Elle est donc parfaitement adaptée aux régions montagneuses ou à forte pluviométrie. Par ailleurs, l’architecture d’une maison traditionnelle s’intègre aussi bien aux environnements urbains, qu’aux environnements périurbains ou ruraux. De plus, les constructeurs des maisons proposent de nombreux types de pavillons traditionnels, répondant aux goûts et besoins de chacun (maison en pierre, maison en brique…). En outre, la maison traditionnelle comporte l’avantage de s’adapter facilement aux contraintes architecturales définies par le plan local d’urbanisme (PLU) des communes.

Bon à savoir
Dans certains départements, les communes obligent les constructeurs de maisons à se conformer au style régional.

Maison contemporaine : des espaces de vie optimisés

Les maisons contemporaines séduisent de plus en plus de ménages souhaitant accéder à la propriété. Modernes aussi bien au niveau de leur esthétique extérieure que de leur mode de construction, les maisons contemporaines sont entièrement pensées pour optimiser le confort des habitants. Ces maisons se distinguent des pavillons traditionnels par leur valorisation de l'espace. En jouant avec les volumes, elles offrent des lieux de vie larges et vastes. Les maisons contemporaines sont également caractérisées par leur grande ouverture sur l’extérieur. Elles sont généralement dotées d’une terrasse et de larges surfaces vitrées, favorisant la pénétration de la lumière naturelle.

D’autre part, les maisons contemporaines mêlent de façon harmonieuse un grand nombre de formes géométriques (carré, triangle, losange, etc.), qui s’imbriquent parfaitement et donnent naissance à un ensemble cohérent. Par ailleurs, les maisons modernes sont déclinées en de nombreux modèles : maison plain-pied ou à étage, maison en L, maison en V, maison en U, maison en T, maison en Z, toit plat ou en pente, étendue des surfaces vitrées… il y en a pour tous les goûts. Quel que soit le modèle choisi, les maisons contemporaines se démarquent par leurs grandes performances en termes d’isolation thermique et phonique. En revanche, de par leurs nombreux atouts, les maisons contemporaines sont souvent plus chères que les maisons traditionnelles : il faut prévoir entre 1 800 et 2 500 € du m².

Maison contemporaine rime avec domotique
Les maisons contemporaines sont souvent dotées d’une installation domotique (automatisation des volets roulants, commande à distance du chauffage et de la lumière, etc.) permettant d'optimiser les performances énergétiques tout en offrant un grand confort au quotidien.

Maisons en demi-niveau : un bon compromis

Dotée d'une architecture de caractère et offrant de beaux espaces, la maison en demi-niveau séduit de plus en plus de Français. C’est un excellent compromis entre la maison de plain-pied et la maison à étage. Convenant à tous les types de terrains, en pente ou vallonnés, la maison en demi-niveau offre des espaces optimisés et une architecture atypique. Son concept repose sur la séparation des espaces diurnes et nocturnes. Le rez-de-chaussée peut notamment accueillir les espaces de vie « communs » à toute la famille (entrée, salon, séjour, cuisine, etc.) tandis que le demi-étage peut être réservé aux chambres, à la salle de bains ou encore au coin bureau (configuration également possible avec une maison à étage classique). Cette « frontière » entre les différents espaces de vies est marquée par un petit escalier (de 2 fois 7 marches maximum).

Néanmoins, la construction d’une maison en demi-niveau nécessite, entre les différentes ouvertures du logement, un dénivelé d'au moins 1,20 mètre. Si le terrain est plat, il faut donc réaliser un terrassement pour rattraper cette différence de niveau. Au niveau des inconvénients, on retrouve les mêmes que pour les maisons à étage (sécurisation de l’escalier, par ailleurs, accès difficile pour les seniors, etc.). Enfin, malgré un espace optimisé, une maison en demi-niveau nécessite une surface au sol plus importante que celle d'une maison de plain-pied.

Quid de la maison de plain-pied ?

La maison plain-pied comporte plusieurs avantages. Ainsi, son plan tout en longueur permet une bonne organisation des pièces, ce qui la rend agréable à vivre, facile dans l'entretien quotidien ou dans les travaux à réaliser (par exemple, une simple échelle suffit pour accéder au toit). De plus, grâce à son absence d’étage, une maison plain-pied est adaptée aussi bien aux parents avec de jeunes enfants qu’aux personnes âgées : un véritable atout pour la revente. D’autre part, une maison plain-pied vous permet de réaliser des économies d’énergie loin d’être négligeables.

En effet, l’action du chauffage est optimisée puisqu’il agit sur l’ensemble de la maison, bâtie sur un seul et unique niveau. Notons que pour optimiser les économies d’énergie, les pièces peu utilisées comme le garage ou le sellier devront être situées au Nord, tandis que les pièces de vie utilisées quotidiennement devront être situées au Sud, pour bénéficier de plus de luminosité. Cependant, pour construire une maison de plain-pied, il est indispensable d’avoir un grand terrain, de préférence peu pentu. Autre inconvénient, en raison de sa construction sur un seul niveau, les espaces de vie « communs » (salon, cuisine…) sont plus difficiles à séparer des espaces d’intimité (les chambres par exemple).

Comment choisir un modèle de maison ?

Maison plain-pied : un coût au mètre carré plus élevé
La construction d’une maison plain-pied sera plus coûteuse que celle d’une maison à étage, en raison du coût et de la complexité des travaux de construction.